muziek
Samedi / Tente podium PTB Beach / 19.15

Wilderman

Wilderman se situe à la frontière entre le jazz, le punk et l'expressionnisme de Paul van Ostaijen. Il n'est donc pas facile de lui donner une description précise. Nous avons alors demandé conseil à Elvis Peeters.

"Le son profond, guérisseur et plein de remords d'un saxophone baryton dont la bouche a été arrachée par des lèvres fébriles. Joué par un descendant de ses ancêtres, avec la rut féroce d'un fonceur qui a vieilli trop tôt. À côté, une contrebasse grossière, surgissant presque du sous-sol, ou une guitare basse électrique grinçante et roucoulante. Cueillie d'une main ferme dans les reins d'une muse involontaire. Des tambours et des tambours aux peaux rauques, des cymbales en laiton qui toussent, s'entrechoquent sous de durs coups de bois, de temps à autre tendrement effleurés, pressés contre l'oreille avec une douce insistance. Et entre les deux, une voix hachée, hurlante et parfois rugueuse qui chuchote. Une mélopée de l'agitation et du confort, un charleston de la campagne, une valse de minuit moins le quart, une farce majeure.

Nous nous sommes réunis et avons dit à nos proches dans des compositions célestes que nous n'avions que faire du sol, du re, du fa, du mi, du si, du do et de toutes les médianes et croix intermédiaires, que nous allions les mélanger et leur fournir des textes ayant une signification différente de celle des journaux, des livres ou du web. On s'amusera, on se divertira, on aura de la peine. Dur et irrésistible !"

Texte et voix d'Elvis Peeters, compositions, contrebasse et basse électrique de Chris Carlier, sax baryton de Koen Van Roy, batterie de Toon van Dionant.